Le 14 juillet 2014, à 14.14 h....

Publié le 14 Septembre 2014

C'est parti d'une boutade. "Et si ... on remontait les Champs-Elysées, le 14 juillet 2014, à 14.14h. ?" dixit Jacques. Nous n'y avions pas vraiment prêté attention ... Puis lors d'une réunion de calendrier, Jacques a relancé la chose et petit-à-petit l'idée a germé et finalement s'est concrétisée. L'"invitation" au défi a été proposée et c'est ainsi que 14 K'Bolés ont décidé de le relever : Anne, Corinne, Monique, Rénée, Bernard, Christophe, Dan, Dédé, Jacques, Marc, Patrick, Roger, Willy et votre serviteur se sont alors lancés "à Solex perdu" dans la folle aventure ! Une ou deux réunions de préparation et l'affaire était faite. Nous avons loué un camion pour embarquer une partie des Solex et Christophe tractait la remorque pour le reste. Anne nous avait préparé, comme à son habitude un road-book du tonnerre. Départ le samedi matin, après un café-croissant chez Anne et Dédé. C'est l'excitation du départ, ça y est, on y est, on y va ! Le trajet se passe bien, sans incident, les 14 K'Bolés, enfin, non 15, puisque Jade fait partie de l'aventure, sont dispatchés dans 4 véhicules. Le road-book est nickel et nous arrivons au camping, enfin ... non, "mais, est-ce qu'on tourne en rond ? Qui lit le road-book dans le premier véhicule ...???" Ca commence par M ça finit par arc ... Après avoir un peu visité, remonté, redescendu la rocade ... nous arrivons enfin au camping ... du Bois de Boulogne ! Roger et Catherine, arrivés la veille, nous accueillent. Il pleut des cordes, mais cela n'atteint pas notre moral : nous sommes à Paris ! Après s'être installés dans les bungallows, nous nous retrouvons pour boire un verre et bavarder. Nos Solex sont un peu l'attraction du camping, premier repas, puis soirée tranquille. Dimanche 14 juillet, ça y est ! Les Solex sont briqués, les caméras embarquées, Jade confortablement installée (MERCI Patrick !), nous partons pour rejoindre l'avenue Foch. C'est cool, on est heureux, la circulation est hypra fluide et tranquillement, nous arrivons. Nous garons nos Solex, sur un petit parking, nous les attachons ensemble et ... à peine terminé ... planning de rêve : la Patrouille de France nous survole et lâche ses fumigènes au-dessus de nos têtes : le rêve devient réalité : nous sommes bien à Paris et c'est bien le 14 juillet ! Nous en prenons plein les yeux et plein les oreilles. Nous rejoignons les Champs à pied et profitons du spectacle. Nous faisons des photos avec les bidasses, déambulons parmi les engins militaires bien astiqués pour l'occasion et assistons également au ballet des avions et autres hélicoptères. Jade s'est offert le luxe de se "lâcher sur les pavés", pas de sac pour ramasser (!), des milliers de personnes, et ... UN K'Bolé ... je vous laisse imaginer la suite ..., sans rancune Patrick, ça porte bonheur ! Puis, enfin les choses sérieuses commencent... Après une petite bière en terrasse, "En selle", c'est à nous de jouer ! Quel bonheur de se balader, après un, puis deux, puis trois tours de la Place de l'Etoile, les uns derrière les autres? nous roulons sur la plus belle avenue du monde (peut-être même dans nos têtes, à ce moment-là ... de l'Univers) ! Nous faisons sensation, les touristes n'ont de cesse de nous photographier. Les militaires encore un peu éparpillés nous applaudissent, les flashs des appareils photos crépitent, les Iphones filment. On l'a fait ! Dans un sens, puis dans l'autre, nous n'économisons pas notre plaisir. Nous nous dirigeons ensuite vers la Place de la Concorde, pour un premier arrêt. Une partie des Champs ayant été fermée pour la journée, c'est agréable de rouler, si nous n'avions pas le cadre, on oublierait que nous sommes à Paris. Nous voici maintenant place Vendôme, où un couple de jeunes mariés immortalise le grand jour, entouré de 14 K'Bolés, puis nous regagnons la place de la Madeleine, nous nous arrêterons pour le repos des machines et des guerriers ! Mounette qui nous suivait depuis le matin, nous rejoint pour le café ; nous repartons après nous être restaurés. La visite de Paris en Solex, que du bonheur, c'est un autre point de vue, on voit des choses qu'on ne voit pas autrement, mais il se faire tard, les Solexs ont du mal, c'est pas ce qu'on croit rouler en ville ... et il fait chaud, les Solex commencent à montrer des signes de fatigue ... nous décidons d'aller à la Tour Eiffel, mais nous ne la verrons que de loin, la préparation du concert et des feux d'artifices la rendent inaccessible. La circulation s'intensifie et nous voici dans les bouchons ! Paris n'aurait pas été Paris sans les bouchons. Après quelques péripéties, petites pannes, par-ci par-là, nous arrivons enfin au  camping, fatigués mais heureux. Nous venons de parcourir plus de 41 kilomètres dans Paris : l'Arc de Triomphe, la Concorde, la Madeleine, l'Opéra, le Louvre, la Place Vendôme, le Palais de l'Elysées, Notre Dame, la Tour Effeil. Finalement, c'est à la TV que nous verrons les feux d'artifices ! Romuald, Solveg et Caliste nous rejoindront et passeront la soirée avec nous, sympa de les voir. Puis, chacun ira se coucher, le défilé, "nôtre défilé" en tête. Après notre deuxième nuit parisienne, nous rechargeons nos Solex, laissons Anne et Dédé qui continuent le voyage et repartons dans les bouchons parisiens, nos chauffeurs sont tip-top, nous rentrons sans problème et rejoignons Veigy après un long voyage ...

Ce fut vraiment un super défi, relevé avec bonheur et bonne humeur, comme savent le faire les K'Bolés !

Jacques, où et quand le prochain délire ? Rien n'arrête les K'Bolés !

PS : les photos suivent.

Rédigé par Nanette

Publié dans #Sorties

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Daniel 15/09/2014 19:52

Merci Nanette,pour tes articles qui retracent la vie de notre club et surtout pour tout le temps que tu y consacres.

Jacques alias "Alain" 15/09/2014 11:07

Merci pour ce bel article qui résume bien ce que nous avons vécu à Paris.
Pour le prochain "délire", j'attends l'assemblée générale pour l'annoncer.
Mais je peux déjà dire que je vais mettre la barre haute, très haute. (comme ça je pourrai passer dessous !!!!)